Nous offrons la livraison internationale

Wonderwoman

Je veux être partout à mon meilleur, et remplir à la perfection mes nombreuses tâches. Comment peut-on survivre, alors qu’on s’impose tant de pression? Mais d’où nous vient cette idée folle et franchement impossible à accomplir. Je me souviens de ma mère lorsque j’étais petite, qui était en même temps une femme au foyer hors pair, une maman très attentionnée travaillant à temps plein, notre conductrice particulière pour nos cours le soir, une organisatrice de soupers… 

Bref, Wonder Woman n’était pas qu’une héroïne de bandes dessinées, c’était nos mères, nos tantes, nos grand-mères… Ce syndrome se transmet-il de génération en génération? Ces femmes incroyables ont été et sont toujours nos modèles. Il est donc normal que j’essaie de les reproduire. Mais ce que je m’obstine à reproduire n’est ni plus ni moins que la PERFECTION. Est-ce possible avec la vie que je mène??? À quel prix? 

Je pense que je me dois d’apprendre et de reconnaître mes forces et mes limites. Je n’exige pas la perfection des enfants, alors pourquoi l’exiger de moi-même? Je leur donne droit à l’erreur, mais pour moi, je veux que tout soit parfait. Je sais bien qu’on veut toutes être des mères exemplaires, des conjointes attentionnées, des femmes accomplies et dynamiques, que nos maisons brillent… Mais de tous les efforts que je mets pour les autres, quel pourcentage pour moi-même? Soyons honnêtes. Je suis généreuse si j’affirme que je me donne un 15 minutes par jour. Et c’est pour ma douche et me brosser les dents.

Alors, comment trouver un équilibre harmonieux dans tout ça? L’organisation, la capacité de lâcher prise, de se concentrer sur une chose à la fois sont peut-être des attitudes à mettre en pratique. Je me donne comme mission de ne pas me perdre dans toute cette tempête.

Serait-il possible que dans mon emploi du temps très chargé, une petite place me soit réservée? Celle-ci se doit d’être aussi intouchable qu’un rendez-vous chez le pédiatre pour ma fille. J’avise mon conjoint, je l’inscris sur le calendrier affiché sur le frigo, le planifie dans mon agenda, je ferme la sonnerie de mon téléphone, j’éteins l’ordinateur. J’allume des chandelles, un bain moussant, un bon roman, une activité que j’aime, j’écoute le film que je n’ai jamais le temps de regarder… Je pense que si je veux donner notre meilleur aux autres, il faut d’abord que je me sente à mon meilleur. Pour prendre bien soin des autres, commençons donc à bien prendre soin de nous. Voilà un objectif que je me donne et pour lequel je me donnerai les outils pour l’atteindre. 

Bon c’est bien beau tout ça, mais il me reste deux brassées à plier, le lunch de la puce à préparer et le lave-vaisselle à vider. Il est 22 h 30. 

Bonne soirée!!! hahahahah

Équilibre vie-travail
Source : Super Zenna 


Catégories : Trucs et Conseils
Sujets : Psychologie

Réalisation de Distantia